pause-relax, relaxation, zen

Pourquoi bâille-t-on ?

Dès que l’atelier de relaxation commence, bâiller, semble irrépressible et contagieux pour beaucoup d’enfants, pour moi, pour tous les participants…

Involontaire le bâillement est souvent mal perçu par l’entourage du bâilleur… Souvent symbole d’ennui et de fatigue donc de manque d’intérêt. Ce geste universel a pourtant comme fonction d’ouvrir à la vigilance.
Quelques explications avec le Dr Olivier Walusinski trouvées sur le site http://baillement.com/

Qu’est-ce que le bâillement ?
Une inspiration profonde avec la bouche largement ouverte, une brève apnée suivie d’une expiration passive : le bâillement est un comportement universel et involontaire qui entraîne l’étirement et la contraction de toute une série de muscles. Des poissons dans l’eau jusqu’aux oiseaux dans l’air, il semble que tous les vertébrés bâillent. Les fœtus bâillent aussi et c’est d’ailleurs à ce stade de la vie que l’être humain bâille le plus.

Pourquoi bâiller ?
« L’idée selon laquelle bâiller permet d’oxygéner le cerveau est une contre-vérité », explique le Dr Olivier Walusinski. En revanche, le bâillement semble avoir comme effet de stimuler la vigilance, notamment dans les changements de rythme sommeil-éveil et faim-satiété. On bâille au réveil pour sortir de la torpeur du sommeil paradoxal, lorsqu’on a faim ou trop mangé et lorsqu’on est fatigué, pour rester connecté au monde qui nous entoure.

Donc plutôt un bon signe si mon interlocuteur bâille …. c’est qu’il sort de sa torpeur et que je commence à l’intéresser !

Mais encore.
Outre la stimulation de la vigilance, le bâillement peut avoir d’autres fonctions. Les comédiens avant un spectacle, les sportifs avant une compétition ou les étudiants avant un examen s’en servent pour ramener la sérénité et pour calmer le stress.

Enfin, le bâillement de réplication, celui qui nous fait bâiller dès qu’on voit quelqu’un bâiller, serait corrélé à l’empathie. « Il s’agit d’un acte de communication non verbale pour se mettre au même niveau de vigilance qu’autrui ; une façon de montrer son attachement à l’autre. »
Rien qu’à la lecture de l’article n’avez-vous pas envie de bâiller ? Moi si, pendant que je l’écris !

Enfin, bâiller peut s’avérer très utile pour réguler des problèmes de pression et déboucher les oreilles en altitude mais attention aussi aux décrochements de mâchoire !

Si vous désirez en savoir plus allez sur le site du Dr Olivier Walusinski, une mine d’information sur ce phénomène http://baillement.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s