atelier relaxation, pause-relax, pause-relax en famille, relaxation

Pause-relaxation en famille * en février et mars

Envie de vivre une heure de détente et de relaxation en famille ?

Venez partager avec vos enfants, ou petits-enfants (à partir de 3 ans) quelques moments magiques de bien-être pour oublier la fin de l’hiver et sentir l’approche du printemps.

Nous voyagerons d’île en île pour nous ressourcer par des mouvements, des respirations conscientes et des massages tout en douceur.

Quand ? les dimanche 19 février  et dimanche 26 mars de 11h à midi.

Où ? à l’espace BamboO à Saint-Gilles.

Inscription obligatoire  ICI

Vous désirez plus d’information sur ces 2 ateliers ? par mail. 

ou par téléphone du lundi au vendredi de 15h à 19h au 0473 49 80 64.

A très bientôt.

Michèle.

***

***

***

adolescent, atelier relaxation, pause-relax, relaxation

Au Collège «je me sens plus calme et plus concentré»

article écrit par Delphine Bancaud, paru dans http://www.20minutes.fr

 

Le collège Karl-Marx de Villejuif (Val-de-Marne) a mis en place des séances de sophrologie pour aider les élèves à prendre conscience de leur corps et à gérer leurs émotions…

Ce jeudi après-midi, les élèves de 6e B du collège Karl-Marx de Villejuif (Val-de-Marne) sont assez dissipés. Ils discutent, gesticulent sur leurs chaises, lorsqu’ils reçoivent une visiteuse pas comme les autres. Il s’agit de Sarah Auvray, sophrologue de profession, accueillie avec le sourire par la professeure de français, Julie Ozon.

C’est son troisième rendez-vous avec la classe. Elle participe au projet « bien-être » mis en place dans le collège. « L’idée est de faire appel à la sophrologie pour rendre les élèves davantage disponibles pour les apprentissages. Nous avons monté cette initiative avec les enseignants volontaires dans deux classes de 6e pour commencer », explique Jamila Krebis, principale du collège. Un objectif important pour cet établissement de Rep (réseau d’éducation prioritaire) qui est passé de 73,5 % de réussite au brevet en 2015 à 86 % en 2016. « Cette action s’inscrit dans une politique qui vise à appréhender l’élève dans sa globalité, en favorisant son épanouissement au collège », précise la principale, qui a avisé les parents du projet « bien-être » lors d’une réunion afin de dissiper leurs éventuelles réticences. Et pour le financer (il coûte 1.600 euros), le collège a reçu une subvention du Conseil départemental.

arbre-noir-avec-les-feuilles-et-les-racines-vertes-56029588« Imaginez-vous comme un arbre avec ses racines »

Au total sept séances d’une heure sont prévues dans chaque classe. Celle de ce jeudi démarre par la météo du jour. La sophrologue affiche au tableau un nuage électrique, un autre sans expression, un ciel dégagé et un soleil éclatant. Son objectif : sonder l’humeur du jour des élèves. « Lesquels parmi vous sentent un orage intérieur en eux ? » interroge Sarah Auvray. Trois élèves lèvent la main, les autres estiment aller plutôt bien ou très bien. La sophrologue fait ensuite un peu de pédagogie pour réexpliquer l’intérêt de sa démarche aux élèves : « On va faire quelques exercices, lors desquels je vous demande de faire comme si vous ouvriez les yeux à l’intérieur de votre corps pour comprendre ce qui s’y passe. » A observer les élèves, sa mission semble ambitieuse, car beaucoup d’entre eux sont nerveux.

Mais qu’à cela ne tienne. Sarah Auvray leur demande de se mettre debout et de fermer les yeux. « Imaginez-vous comme un arbre avec ses racines », leur suggère-t-elle, avant de les inviter à sautiller pour prendre conscience de leurs mouvements, du changement de leur respiration et de la manière dont leur corps se détend ensuite. « Toute cette agitation se tait en vous et votre corps redevient calme », commente-t-elle. Au fond de la classe, l’enseignante, Julie Ozon, fait les exercices, tout en recadrant gentiment les élèves trop agités.

« Je me sens tranquille »

Les 6e sont ensuite invités à s’asseoir pour effectuer un autre exercice leur permettant tout à tour de prendre conscience de leurs appuis, de leur respiration et de se détendre. « Vous libérez votre corps de ses contrariétés, comme un vent qui fait un profond nettoyage en vous », déclare d’une voix douce la sophrologue. L’atmosphère a changé dans la classe. La majorité des élèves jouent désormais le jeu et ne bougent plus. « Vous allez imaginer une montagne. Votre tête devient son sommet. Vous vous sentez forts comme la montagne », souffle Sarah Auvray. Plusieurs élèves ont posé leur tête dans leurs bras et certains se sont même assoupis. L’exercice s’achève. « Vous avez pris soin de vous. Vous avez senti combien cela vit à l’intérieur de votre corps et comment vous pouvez vous calmer », résume la sophrologue. Plusieurs élèves acquiescent et acceptent de rédiger quelques mots pour décrire leurs sensations du moment. « Je me sens tranquille », « J’ai envie de dormir », peut-on lire sur leurs feuilles, mais aussi « je me sens normal ». Nassim dit qu’il est passé de l’orage intérieur aux nuages. Preuve qu’il va déjà mieux qu’en début de séance.

Avant de partir en récréation, les élèves tiennent à donner leur opinion sur ce projet « bien-être ». « A la rentrée, l’ambiance était agitée en classe, là c’est plus calme », déclare Amandine, qui ressent les bienfaits de ces séances lors des cours suivants. « Ça marche, mais on ne pas décrire pourquoi », estime de son côté Ryan. « Tu as tout à fait raison, la sophrologie  ne s’explique pas, elle se ressent », commente Sarah Auvray. « Je me sens plus calme et plus concentré pour aller faire mon contrôle de SVT tout à l’heure », déclare à son tour Abdellah. Quant à Jérémy, il explique avoir refait les exercices des précédentes séances avec sa famille. Car chaque séance est enregistrée et la bande sonore est mise à disposition par la professeure. Reste quelques réfractaires, comme Sirine. « Moi je n’aime pas ne rien faire », explique-t-elle.

« Cela contribue à créer une cohésion entre eux »

De son côté, la sophrologue observe une évolution positive chez les élèves : « de séance en séance, ils rentrent de plus en plus dedans et semblent plus apaisés. » Pour l’enseignante, ces séances ont fait évoluer l’ambiance de la classe : « cela contribue à créer une cohésion entre eux. Et le fait qu’on leur parle de bien-être à l’école change aussi leur manière de percevoir le collège », indique-t-elle. L’enseignante souhaite d’ailleurs reproduire certains de ces exercices au début de ses cours pour perpétuer les bonnes habitudes. « On espère que ce projet « bien-être » va essaimer dans tout l’établissement » ajoute Jamila Krebis.

relaxation, Toucher, Un peu de tout

Pourquoi il ne faut pas oublier les câlins…

Pendant ces quelques jours, veille de rentrée scolaire, je vous invite à faire de gros câlins à vos enfants. Quoi de mieux pour leur donner des ailes et les encourager. Un merveilleux nectar d’amour, de confiance en soi et de bonne santé. A utiliser sans modération … après la rentrée aussi !

extrait de l’article  écrit par  Marlène Duretz journaliste au Monde

Un câlin ? A quoi bon repousser ce bienfaiteur rapprochement qui agit sur notre bien-être physique et notre équilibre affectif ? Platonique, amoureux ou confraternel, avec un proche, un inconnu, un animal, ou son ours en peluche, le câlin a de bénéfiques vertus qui ne doivent pas se limiter à la seule Journée internationale des câlins, ce 21 janvier (et oui cela existe!). Si le site journee-mondiale.com préconise « 7 minutes de câlin par jour pour se sentir heureux », la psychothérapeute américaine Virginia Satir voit les choses différemment : « Nous avons besoin de quatre câlins par jour pour survivre. Nous en avons besoin de huit pour fonctionner. Et de douze pour croître. »

« L’éducation a appris à notre corps à se cadenasser. Cet élan – celui d’étreindre l’autre – nous le refrénons par crainte du jugement, par peur du ridicule, de la méprise ou par respect d’une certaine morale, explique Céline Rivière, psychologue clinicienne, auteure de La câlinothérapie, une prescription pour le bonheur (Michalon Editeur, 2015). Le toucher est devenu aseptisé. Et si c’était une erreur ? Et si nous étions devenus malades de ne pas suivre nos pulsions bienveillantes ? »

Faire un câlin, à quoi ça sert ?

Lutter contre la déprime et les virus 

Le démonstratif, ou le discret amateur de câlins, serait moins sujet à la déprime, aux rhumes sévères et à la grippe. Le câlin contribue à la production de l’ocytocine, hormone-clé de notre bien-être qualifiée de « nectar de guérison » par la chercheuse suédoise, Kerstin Uvnäs Moberg. « Elle est à l’amour et à l’attachement ce que l’adrénaline est au stress et à l’agressivité », explique Mme Rivière. Son niveau dans le sang « est directement lié à notre capacité de gestion du stress et à la qualité de nos relations sociales (…) Le toucher si particulier du câlin accroît les capacités de défense de l’organisme et relance globalement l’ensemble des fonctions du corps mais, plus profondément encore, il reconnecte au sentiment de bien-être parce qu’il relie l’individu à lui-même, aux autres et à la réalité de son environnement. ». Selon les travaux du chercheur américain Sheldon Cohen de l’université Carnegie-Mellon de Pittsburgh (Pennsylvanie), le lien social induit dans les câlins contribue, à lui seul, à booster le système immunitaire. Selon lui, « un câlin par jour devrait suffire pour traverser l’hiver ! ».

(….)

Communiquer sans dire un mot

Dans son ouvrage Le Petit Livre des gros câlins (Seuil, 1988) où elle met en scène des ours pour expliquer les différents types de câlins, Kathleen Keating écrit que, « mieux que l’espéranto, les câlins parlent une langue universelle (…) et valent mieux qu’un long discours ». Nul besoin de mots lorsque le corps prend le relais. « Le toucher est instinctif. Il est le vecteur de nos sentiments lorsque nous montrons que nous aimons, que nous sommes concernés par le bien-être de l’autre, estime Céline Rivière. C’est un moyen de communication non verbal extrêmement puissant ».( ….)

 

Je vous souhaite une belle rentrée sereine et créatrice.

Michèle

 

formation, pause-relax, relaxation, Un peu de tout

Formation Pause-relaxation fin août

Vous désirez créer une bulle de détente en classe ou en extra-scolaire ?

La « pause-relaxation » est une réponse à vos attentes.

Des mouvements, des exercices de respiration consciente, des comptines, des enchaînements de massage à faire seul ou à deux, des visualisations et bien d’autres techniques qui permettent aux enfants de mieux gérer leurs émotions et comportements, et ainsi (re-)trouver une bonne vitalité.

En deux journées de formation, je vous propose de vous transmettre et de partager les Pause-relaxation, des séquences d’exercices issues de mon expérience d’animation et de relaxation avec les enfants.

Il reste des places, n’hésitez pas à diffuser autour de vous. Merci.

Informations pratiques:

Pour qui ? les instituteurs(-trices) – sections maternelle et primaire – et toute personne amenée à vivre et à travailler avec des groupes d’enfants

Quand ?  les dimanches 21 et 28 août 2016 de 9h30 à 16h30

Où ? dans un local au MM81, avenue de Tervuren 81, 1040  Bruxelles, à deux pas des stations de métro Montgomery et Mérode (parking aisé)

Combien ? 75 € par jour

En savoir plus ? consultez la page FORMATION_PAUSE_RELAX_81_août16

Comment s’inscrire ? en remplissant le formulaire

Vous pouvez me joindre par mail et à partir du 16 août par téléphone au 0473 49 80 64 entre 15h et 20h.

pause-relax
pause-relax en classe

 

relaxation, Toucher, yoga, yoga à l'école

Quelques nouveaux livres dans ma bibliothèque

Je l’attendais depuis longtemps: l’adaptation française du livre de Marijke Sluijter « Aanraken een levensbehoefte » est enfin sorti de presse ( chez Chroniques sociales)

« Le toucher un besoin vital. Stimulation tactile à l’école et en centre d’accueil »

Ce grand travail de traduction et d’adaptation c’est Bernadette Colard qui s’en est chargée pendant de longs mois avec en final la complicité de quelques amis correcteurs. Pour mieux diffuser le livre Bernadette a créé un blog.  Allez le découvrir: il y a quelques pages en présentation.

Le livre est très inspirant, j’y ai puisé pas mal d’idée d’activités. Et puis ce qui n’est pas commun, il propose aussi des exercices pour les plus grands, pour les ados, avec des recommandations utiles pour aborder le toucher avec cette tranche d’âge.

Autre livre : « Pour une enfance heureuse. Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau » de Catherine Gueguen, pédiatre, spécialisée  dans le soutien à la parentalité. Véritable plaidoyer en faveur d’une éducation bienveillante qui remet en cause nombre d’idées reçues. Un très bon livre avec une bibliographie complète et les références scientifiques (chez Pocket)

Un petit livre trouvé chez Jouvence: « Relaxation et détente des enfants. Un chemin pour grandir » de Philippe Barraqué. Sa particularité ? Philippe Barraqué est musicologue, musicothérapeute et chanteur. Il initie les futurs enseignants aux méthodes de relaxation par les thérapies vocales. Il encourage la relaxation parents-enfants, le chant, les comptines. Les exercices sont plutôt adressés aux familles.

Un livre un peu « fourre-tout » de France Hutchison (chez Béliveau) « 100 jeux avec Namasté. pour la concentration, les émotions et la socialisation des enfants ». Illustré de photos et de dessins.

Un peu fourre-tout car elle brasse large: thérapie des couleurs, chakras, feng shui, pouvoir du son, yoga du rire, massages … mais j’ai un faible pour son petit singe Namasté. Il existe aussi un site en français : peda yoga

Et pour terminer un livre en Néerlandais: « Nelsons Yogaboek. Een doe-het-samen-boek met 24 yogaspelletjes voir kleine en grote avonturiers » de Leen Demeulenaere et Laura Van Bouchout avec les illustrations de Emma Thyssen. Un chouette livre avec plein d’idées d’ateliers bien-être.

Voilà parmi les plus intéressants (ça n’engage que moi), car quel foisonnement dans la parution de livres sur le bien-être des enfants… pas simple de choisir ! Preuve s’il en est que le sujet est bien diffusé, c’est plutôt bon signe. Si vous trouvez d’autres livres dignes d’intérêt, merci de me le faire savoir par l’intermédiaire de ce blog.

Bel été à tous et toutes.

cropped-3258-terres-dans-le-ciel-wallfizz1.jpg

 

atelier relaxation, relaxation, Un peu de tout, yoga à l'école

Les multiples bénéfices de la pratique de la pause-relaxation en classe

Offrir aux enfants une pause-relaxation à l’école sous forme de yoga, méditation et massages est devenu pratique courante aux Etats-Unis et au Canada, où de nombreuses études en ont démontré les bienfaits sur le développement général et l’apprentissage des élèves.

Une étude scientifique menée par une chercheuse en psychologie de l’Université de la Colombie-Britannique, Kimberly Schonert-Reichl, en exprime l’impact : « Ce que nous avons constaté, précise la chercheuse, c’est que le programme améliore le bien-être des enfants, le contrôle qu’ils ont d’eux-mêmes et leur capacité à gérer leur stress, il développe l’empathie et l’entraide entre les élèves et, autre fait surprenant, 15% des enfants ont eu de meilleurs résultats lors des examens en mathématiques ».

Il m’a donc semblé essentiel de mettre au point une méthode ludique, abordable par tous et adaptée aux enfants de 4 à 12 ans.

respiration du thorax

La pause-relaxation offre aux jeunes enfants des clés pour apprendre à réguler leur énergie, leur relation avec les autres et leurs émotions alors qu’ils abordent la vie sociale et (pré)-scolaire. Elle est basée sur des exercices courts, très imagés et qui alternent des mouvements et des périodes de calme.

Des gestes simples, des exercices de respiration consciente, des comptines, des mouvements, des (auto-)massages prennent très vite place dans la vie quotidienne de la classe. L’enfant peut se reconnecter dans le calme à son intériorité et se réconcilier avec ses besoins fondamentaux de découverte, de reconnaissance et de communication.

Deux formules sont proposées aux écoles maternelles et primaires,les animations en classe ou les formations.

Les instituteurs en parlent:

« L’idéal serait que tous les enfants commencent en 1ère année et continuent chaque année quelques séances avec l’animatrice »

« Les élèves peuvent s’exprimer, bouger, faire travailler l’entièreté de leur corps »

« Tout à fait concret. facile à refaire pour nous. Excellentes idées »

et les élèves (comme les instituteurs) en profitent !

shampoing

 

atelier relaxation, pause-relax, pause-relax en famille, relaxation

Pause-relaxation au Musée des Enfants

Dimanche 24 avril, venez me rejoindre au Musée des Enfants pour partager des instants magiques avec votre ou vos enfant(s) à l’occasion de la 9ème édition de la fête intergénérationnelle  « Raconte-moi tes Histoires » 
Cette année, la fête, c’est aussi l’anniversaire des 40 ans du Musée des Enfants ! Et oui déjà.
Cette journée Raconte-moi tes Histoires sera dédiée aux contes, aux histoires, aux aventures à partager en famille dans une ambiance festive, musicale et ludique: ateliers, animations, kermesse, clowns, jongleurs, samba, conteurs et tout cela en compagnie de Philippe Geluck, Charlie Dupont, Les Bonimenteurs…

N’hésitez pas à venir en famille ou avec les amis.

Plus d’information faites un tour sur le site du Musée en cliquant ICI

 

Parlez-en autour de vous … toutes les animations sont gratuites ce jour-là.