école, enfance, RYE, Un peu de tout, yoga, yoga à l'école

Du yoga pour être mieux dans sa tête et mieux apprendre

Découvrez le reportage réalisé par France 3 Île-de-France dans le cadre de la Semaine du yoga dans l’éducation au sein de deux collèges de la région : dans le 20ème arrondissement de Paris et à Villejuif (94).

à découvrir ICI

 

 

 

école, enfance, Recherche sur le Yoga dans l'éducation, RYE, Un peu de tout, yoga, yoga à l'école

La semaine du yoga dans l’éducation

Si vous y participez, merci de me le tenir au courant.

Découvrir le « Yoga à l’école »

  • Une association : L’association RYE (Recherche sur le Yoga dans l’Education) propose des formations pour enseignants tout au long de l’année, et lors d’un séminaire d’été. Elle a des branches en Belgique et en Italie.
  • plusieurs livres: voir ma bibliothèque

respiration du thorax

atelier relaxation, pause-relax en famille, relaxation, Un peu de tout, yoga

Atelier détente et yoga à la bibliothèque de Berchem-Ste-Agathe

Lundi après-midi, j’avais rendez-vous pour un atelier détente et yoga à la baraque à livres dans le parc Pirsoul. La baraque à livres c’est une initiative de la sympathique bibliothèque de Berchem-Ste-Agathe. Chaque été un joli kiosque s’installe dans le parc pour faire découvrir des livres aux enfants et des animations (tranquilles) sont aussi proposées.

Pas de chance, malgré la construction « rapidos » d’une tente agrémentée de beaux coussins en cas de quelques gouttes, la pluie en avait décidé tout autrement.

Nous nous sommes donc retrouvés sur la pelouse verte de la bibliothèque au milieu des livres.

Une belle animation tout public. Deuxième édition le lundi 21 août sur la pelouse du parc Pirsoul. Cette fois le soleil sera au rendez-vous. Croisons les doigts.

biblioberchemStAgathe2

 

atelier relaxation

Journée : je zenne, tu zennes,…

Le 3 février dernier, j’ai eu le plaisir d’animer une journée pédagogique pas comme les autres à l’école Les Ursulines, Bld Léopold II à Koekelberg.

Je n’étais pas seule… pour la première fois, Diane Hilfiker et Maruska Fontaine partageaient cette expérience avec moi.

En novembre dernier j’avais été contactée par Viviane Meys, directrice de l’école qui désirait organiser une journée d’ateliers bien-être pour l’équipe pédagogique qui compte 35 enseignants. Lors d’un rendez-vous à l’école, nous avions décidé d’offrir différentes approches par l’organisation de 3 ateliers auxquels chaque groupe pourrait participer.

Après avoir « frappé à la porte » de mes contacts, Maruska et Diane m’ont rejointe pour animer cette journée.

Voici en quelques lignes nos trois ateliers :

  1. Atelier d’initiation VOIX animé par Diane

Cet atelier d’écoute et d’expression vocale favorise la confiance en soi.  Les participants sont invités à détendre leur corps et déployer leur voix via des jeux, via l’exploration de leur potentiel et les limites de leur corps. Inspirée par des exercices de clown, des chants spontanés accompagnés d’un bol et de carillons, Diane accompagne chacun dans son unicité et en groupe au delà de tous jugements. En fin d’atelier, le participant ressort avec des outils applicables dans son contexte professionnel.

Diane Hilfiker

Diane
Diane

Ses aspirations ont amené Diane à se former et exercer diverses professions du domaine des arts (chant, théâtre, danse) du paramédical (ergothérapie) et du développement personnel (conscience corporelle, soins énergétiques).  Elle expérimente l’interdépendance naturelle de toutes ces disciplines pratiquées en dansant sa vie comme un jeu.

Plus d’info sur: dianehilfiker.be

 

  1. Atelier d’initiation à la relaxation par la sophrologie, animé par Maruska Fontaine

Un atelier pour se relaxer de manière active… Maruska a proposé de vivre un atelier composé d’exercices simples, concrets et ludiques issus entre autres de la sophrologie et axés sur la respiration, le mouvement, l’ancrage, la visualisation ainsi que la méditation.

Maruska Fontaine

Maruska
Maruska

Passionnée par le potentiel humain, Maruska propose des sessions individuelles ou des ateliers de groupes (adultes et enfants) avec en toile de fond la sophrologie ayant pour objectif, la relaxation, le mieux-être, la gestion du stress/des émotions, la confiance, etc… en d’autres mots la reconnexion à soi. Une pratique régulière de la sophrologie permet de développer ses propres ressources et d’améliorer son quotidien.

Plus d’infos sur www.lifeways.be

 

 

  1. Quant à moi je proposais un Atelier d’initiation aux techniques de yoga, do-in et massage assis

Les participants ont eu l’occasion d’expérimenter une série d’exercices issus du yoga, de relaxation et des gestes de massage à faire seul ou à deux.

La journée commençait par deux activités brise-glace avec toute l’équipe et nous avons terminé tous ensemble. Tous les participants ont pu échanger des mots sympathiques et gratitudes écrites de façon anonyme sur post-it collés dans le dos de chacun.

Beaucoup de « merci » et un partage bien sympa écrit dans mon dos

« Ma super journée pédagogique n°1 »

Une belle expérience qui nous donne envie de retravailler ensemble !

Un peu de tout, yoga, yoga à l'école

Comment faire méditer les enfants ?

Ecrit par Pascale SENK

Paru dans Le Figaro du 10 octobre 2016

Les bienfaits de l’assise et du silence enseignés dès le plus jeune âge sont désormais scientifiquement prouvés. Encore faut-il bien les utiliser.

         SEVE. Comme la sève qui aide les arbres à s’élever. Tel est le nom de la Fondation Savoir Etre et Vivre Ensemble qui désormais fédère toutes les initiatives visant à promouvoir l’attention chez les enfants. Conçue et impulsée par Martine Roussel-Adam et le philosophe Frédéric Lenoir, placée sous l’égide de la Fondation de France, elle va notamment permettre la formation d’adultes qui initieront les jeunes enfants, dans le cadre scolaire, à la méditation et à la philosophie. « Un renouvellement de l’éducation » annoncent ses créateurs.

Ce recours à la méditation auprès d’enfants souvent considérés comme de plus en plus agités et hyperactifs apparaît désormais comme le sésame qu’attendaient des parents et enseignants déboussolés par cette génération « digitale ». On ne compte plus les manuels imitant le premier à avoir été reconnu par le grand public, «Calme et attentif comme une grenouille» de la thérapeute néerlandaise Eline Snel (ed les Arènes, vendu à plus de 120 000 exemplaires). Les enfants sont invités à être « sereins », à avoir « un cœur tranquille et sage ». Des contes, mais aussi des relaxations guidées, deviennent des outils  permettant de leur apprendre à « revenir à l’intérieur d’eux–mêmes ».

Bien sûr, cela a tout d’un effet de mode et, comme le note le psychiatre Alain Braconnier, qui reçoit des enfants et adolescents depuis plusieurs décennies, « chaque époque a sa mode venant colorer un intérêt légitime pour l’enfant ».

Il se trouve aussi qu’en matière de méditation, celle-ci, qui suscitait énormément de méfiance quand elle était transmise par des traditions spirituelles – des parents faisant méditer leurs enfants couraient le risque d’être dénoncés comme appartenant à une secte –  se retrouve aujourd’hui dotée de mille vertus, toutes prouvées scientifiquement. Sa pratique régulière permet donc (en vrac et dans un relevé non exhaustif..) de compléter avantageusement les traitements anxiolytiques chez les ados, de diminuer les sentiments dépressifs chez les étudiants, d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’inflammation du colon, et de réduire l’isolement des seniors…. Pourquoi, dès lors, ne pas l’enseigner dès le plus jeune âge ?

Désormais, et notamment dans les pays anglo-saxons, la méditation est rentrée dans les écoles où elle offre même une alternative bienvenue aux traditionnelles « heures de retenue » pour les élèves les plus turbulents. A l’école primaire Robert W. Coleman de Baltimore, aux États-Unis, on enseigne à ces enfants la pratique de la méditation et les exercices de respiration, tout en les encourageant à parler à des comportementalistes.

En France, l’agrément accordé en 2013 à la pratique du yoga en classe a permis l’initiation de pratiques méditatives aux plus jeunes. Comme le rappelle Jacques de Coulon, philosophe qui, avec Micheline Flak, dès 1978, a conçu ces programmes puis écrit Le Manuel du yoga à l’école  (Payot), « méditer c’est tout simplement être attentif et pour Simone Weil, notamment,  le but des écoles était justement de permettre le développement de l’attention ». Pour cet expert, il est possible de faire méditer un enfant en écoutant le chant des oiseaux lors d’une promenade, ou en marchant de manière consciente, en lui apprenant juste à être conscient de son souffle et de son corps… « Attention, prévient-il, cela doit rester du plaisir. Si on force l’enfant à rester immobile ou à regarder un grain de riz pendant de longues séances,  on court le risque d’ajouter une activité « de contrainte » à son agenda déjà très chargé ! ».

Autre bémol, celui relevé par Alain Braconnier concernant des parents qui, rêvant eux mêmes d’être moins stressés, font preuve « d’adulto-morphisme » en projetant leur propre besoin de calme sur leur progéniture. Le risque serait alors qu’ils essaient de convaincre les plus jeunes d’une pratique qui serait à prendre comme un procédé magique : « La capacité à s’intérioriser, à rentrer à l’intérieur de soi pour contacter son imaginaire et rêvasser, tout enfant l’a naturellement ! Et lorsqu’il est anxieux et stressé, il  a besoin de faire du sport, de jouer et surtout de se sentir accompagné » rappelle le psychiatre.

Pas de forçage donc, pas de séances trop longues mais l’apprentissage d’une technique d’hygiène de vie très simple : savoir se reconnecter à son corps et à sa respiration pour apaiser son esprit…Telles sont les formes que peut prendre cette initiation aux plus jeunes. En n’oubliant pas qu’avec les plus petits, l’imitation des postures des animaux, amusante, est une source d’inspiration majeure.

Pascale SENK

relaxation, Toucher, yoga, yoga à l'école

Quelques nouveaux livres dans ma bibliothèque

Je l’attendais depuis longtemps: l’adaptation française du livre de Marijke Sluijter « Aanraken een levensbehoefte » est enfin sorti de presse ( chez Chroniques sociales)

« Le toucher un besoin vital. Stimulation tactile à l’école et en centre d’accueil »

Ce grand travail de traduction et d’adaptation c’est Bernadette Colard qui s’en est chargée pendant de longs mois avec en final la complicité de quelques amis correcteurs. Pour mieux diffuser le livre Bernadette a créé un blog.  Allez le découvrir: il y a quelques pages en présentation.

Le livre est très inspirant, j’y ai puisé pas mal d’idée d’activités. Et puis ce qui n’est pas commun, il propose aussi des exercices pour les plus grands, pour les ados, avec des recommandations utiles pour aborder le toucher avec cette tranche d’âge.

Autre livre : « Pour une enfance heureuse. Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau » de Catherine Gueguen, pédiatre, spécialisée  dans le soutien à la parentalité. Véritable plaidoyer en faveur d’une éducation bienveillante qui remet en cause nombre d’idées reçues. Un très bon livre avec une bibliographie complète et les références scientifiques (chez Pocket)

Un petit livre trouvé chez Jouvence: « Relaxation et détente des enfants. Un chemin pour grandir » de Philippe Barraqué. Sa particularité ? Philippe Barraqué est musicologue, musicothérapeute et chanteur. Il initie les futurs enseignants aux méthodes de relaxation par les thérapies vocales. Il encourage la relaxation parents-enfants, le chant, les comptines. Les exercices sont plutôt adressés aux familles.

Un livre un peu « fourre-tout » de France Hutchison (chez Béliveau) « 100 jeux avec Namasté. pour la concentration, les émotions et la socialisation des enfants ». Illustré de photos et de dessins.

Un peu fourre-tout car elle brasse large: thérapie des couleurs, chakras, feng shui, pouvoir du son, yoga du rire, massages … mais j’ai un faible pour son petit singe Namasté. Il existe aussi un site en français : peda yoga

Et pour terminer un livre en Néerlandais: « Nelsons Yogaboek. Een doe-het-samen-boek met 24 yogaspelletjes voir kleine en grote avonturiers » de Leen Demeulenaere et Laura Van Bouchout avec les illustrations de Emma Thyssen. Un chouette livre avec plein d’idées d’ateliers bien-être.

Voilà parmi les plus intéressants (ça n’engage que moi), car quel foisonnement dans la parution de livres sur le bien-être des enfants… pas simple de choisir ! Preuve s’il en est que le sujet est bien diffusé, c’est plutôt bon signe. Si vous trouvez d’autres livres dignes d’intérêt, merci de me le faire savoir par l’intermédiaire de ce blog.

Bel été à tous et toutes.

cropped-3258-terres-dans-le-ciel-wallfizz1.jpg

 

atelier relaxation, pause-relax, relaxation, Un peu de tout, yoga à l'école

Rencontre avec Jacques de Coulon

Pendant deux belles journées de janvier, j’ai eu la chance de suivre une formation « Attention dans le calme » avec Jacques de Coulon, formation organisée par le RYE à Bruxelles.

jacques-de-coulon-clesJacques de Coulon a une longue expérience dans le monde éducatif. D’abord instituteur puis professeur de philosophie et proviseur, il termine sa carrière en étant recteur d’un collège en Suisse. Avec Micheline Flak il fait entrer en classe la relaxation et le yoga dans les années 70.  Ensemble ils publient un livre le Yoga dans l’éducation. J’en oublie délibérément la première partie du titre que je trouve accrocheuse voire racoleuse, témoin d’une époque (1985)

 

Le Yoga à l’école développé par le RYE International est une adaptation pour les enfants, d’exercices de yoga traditionnel. La plupart des exercices peuvent se faire assis à sa table ou debout, sans matériel particulier.

Lors de ces deux journées, j’ai pu expérimenter plein d’exercices qui m’inspirent pour les ateliers Pause-relaxation en classe.

La formation du RYE s’appuie sur les six premiers échelons de Patanjali :

  1. Vivre ensemble – La relation aux autres
  2. Chasser les toxines et les pensées négatives – L’hygiène personnelle
  3. Se mettre en bonne posture – Dos droit, attention au corps
  4. Bien respirer pour garder son calme – Le contrôle du souffle et de la respiration
  5. Savoir se relaxer pour maintenir un bon niveau d’énergie – La détente du corps, le calme mental
  6. Etre bien concentré – La concentration consciente de l’esprit
  7. Elargir sa conscience – la méditation, contemplation
  8. Se mettre sur la même longueur d’onde que la source d’énergie – la sérénité

… « Dans notre enseignement, il n’est guère d’usage de donner au corps un rôle de tremplin pour l’apprentissage. La gradation de Patanjali au contraire la met en lumière. Mais cette interdépendance va dans les deux sens: le mental peut aider aussi à revitaliser le corps.(…) En résumé le mode d’emploi du yoga transmis par Patanjali joue dans les deux sens et nous enjoint de bien veiller aux transitions. Par exemple, à la fin d’une intense concentration mentale on apprend à revenir par degrés mesurés à des mouvements physiques qui nous mènent à prendre conscience de l’environnement immédiat sans chocs et sans migraines. »                                                             * extrait page 21

Sur leur site vous trouverez une chronique écrite par Jacques de Coulon et quelques exercices bien détaillés dans l’onglet « Exercices ».

Pour en savoir + : L’association RYE (Recherche sur le Yoga dans l’Education) propose des formations pour enseignants tout au long de l’année, et lors d’un séminaire d’été. http://rye.free.fr/. Elle a des branches en Belgique, en Italie et dans d’autres pays.

* Un livre : « Des enfants qui réussissent, le yoga dans l’éducation », de Micheline FLAK et Jacques DE COULON, Desclée de Brouwer.