pause-relax, relaxation, zen

Pourquoi bâille-t-on ?

Dès que l’atelier de relaxation commence, bâiller, semble irrépressible et contagieux pour beaucoup d’enfants, pour moi, pour tous les participants…

Involontaire le bâillement est souvent mal perçu par l’entourage du bâilleur… Souvent symbole d’ennui et de fatigue donc de manque d’intérêt. Ce geste universel a pourtant comme fonction d’ouvrir à la vigilance.
Quelques explications avec le Dr Olivier Walusinski trouvées sur le site http://baillement.com/

Qu’est-ce que le bâillement ?
Une inspiration profonde avec la bouche largement ouverte, une brève apnée suivie d’une expiration passive : le bâillement est un comportement universel et involontaire qui entraîne l’étirement et la contraction de toute une série de muscles. Des poissons dans l’eau jusqu’aux oiseaux dans l’air, il semble que tous les vertébrés bâillent. Les fœtus bâillent aussi et c’est d’ailleurs à ce stade de la vie que l’être humain bâille le plus.

Pourquoi bâiller ?
« L’idée selon laquelle bâiller permet d’oxygéner le cerveau est une contre-vérité », explique le Dr Olivier Walusinski. En revanche, le bâillement semble avoir comme effet de stimuler la vigilance, notamment dans les changements de rythme sommeil-éveil et faim-satiété. On bâille au réveil pour sortir de la torpeur du sommeil paradoxal, lorsqu’on a faim ou trop mangé et lorsqu’on est fatigué, pour rester connecté au monde qui nous entoure.

Donc plutôt un bon signe si mon interlocuteur bâille …. c’est qu’il sort de sa torpeur et que je commence à l’intéresser !

Mais encore.
Outre la stimulation de la vigilance, le bâillement peut avoir d’autres fonctions. Les comédiens avant un spectacle, les sportifs avant une compétition ou les étudiants avant un examen s’en servent pour ramener la sérénité et pour calmer le stress.

Enfin, le bâillement de réplication, celui qui nous fait bâiller dès qu’on voit quelqu’un bâiller, serait corrélé à l’empathie. « Il s’agit d’un acte de communication non verbale pour se mettre au même niveau de vigilance qu’autrui ; une façon de montrer son attachement à l’autre. »
Rien qu’à la lecture de l’article n’avez-vous pas envie de bâiller ? Moi si, pendant que je l’écris !

Enfin, bâiller peut s’avérer très utile pour réguler des problèmes de pression et déboucher les oreilles en altitude mais attention aussi aux décrochements de mâchoire !

Si vous désirez en savoir plus allez sur le site du Dr Olivier Walusinski, une mine d’information sur ce phénomène http://baillement.com/

Un peu de tout, zen

3 sourires par jour

Chaque soir avant de vous coucher, prenez le temps d’inscrire dans un joli carnet, 3 évènements agréables de votre journée.

Ces moments de bonheur aussi ténus soient-ils berceront votre nuit.

Je vous souhaite une année 2019, remplie de merveilleux sourires.

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous retrouver.

Michèle.

 

Un peu de tout, yoga, zen

Soirée Zen à la bibliothèque de Ganshoren

Venez me rejoindre à la soirée Zen à la Bibliothèque communale de Ganshoren.

Le vendredi 23 novembre et pour la 5ème année consécutive, les Bibliothèques de Bruxelles organisent leur Nocturne et ouvrent leurs portes jusqu’à 22 h dans une ambiance conviviale.

L’équipe de la Bibliothèque de Ganshoren vous propose une soirée ZEN avec 2 séances d’initiation au Yoga, que j’aurai le plaisir d’animer. Une première séance parents/enfants sera suivie par une autre exclusivement réservée aux adultes.

Lumière tamisée, tisane, musique d’ambiance au rendez-vous…

Première séance à 19h pour les enfants à partir de 6 ans accompagnés d’un adulte

Deuxième séance à 20h15 pour les adultes

Prévoyez une tenue confortable et un essuie. Si vous possédez un tapis de yoga ou de gymnatsique, n’hésitez pas à l’amener.

Gratuit – Réservation indispensable par téléphone ou mail ICI

23 nov. 2018 18:30-22:00

A bientôt.

Michèle

école, enfance, Un peu de tout, zen

learn to be zen @ school

Les neurosciences démontrent que le stress bloque les apprentissages. Nous pouvons inverser la tendance. Pour que les élèves se sentent bien en classe. Pour qu’ils apprennent et grandissent dans la sérénité.

À l’initiative de Learn to Be (Belgique) – asbl pour laquelle je travaille mi-temps-, en partenariat avec Savoir-être à l’école (France) et l’École Franco-Allemande de Fribourg (Allemagne), le projet « Learn to be zen @ school » est lancé ! Il s’agit d’un partenariat stratégique européen Erasmus+.

Pendant 2 ans, les membres de ces trois équipes vont créer – avec des professionnels de l’enfance – de nouveaux outils pédagogiques pour amener les enfants à être zen et attentifs à la fois.

  • des capsules vidéo d’animation pour les enfants de 5 à 12 ans sur le thème du stress scolaire, pour ouvrir la discussion avec les enfants ;
  • des fiches pédagogiques pour l’enseignant, l’éducateur, le parent, afin d’amorcer la discussion avec les enfants et de les guider pour trouver leurs solutions ;
  • des outils attractifs et ludiques pour permettre aux enfants d’explorer et mettre des mots sur leurs émotions.

Appel aux partenaires et participants (écoles, enseignants, éducateurs et parents) : vous êtes invités à tester, mettre en œuvre, évaluer, et contribuer à ajuster ces outils, qui seront ensuite fournis gratuitement au grand public.

Alors tenté ? Venez vite les rejoindre et vous inscrire sur le site Learn to be zen @ school

balance-2