atelier relaxation, pause-relax, pause-relax en famille, relaxation

Pause-relaxation en famille * en février et mars

Envie de vivre une heure de détente et de relaxation en famille ?

Venez partager avec vos enfants, ou petits-enfants (à partir de 3 ans) quelques moments magiques de bien-être pour oublier la fin de l’hiver et sentir l’approche du printemps.

Nous voyagerons d’île en île pour nous ressourcer par des mouvements, des respirations conscientes et des massages tout en douceur.

Quand ? les dimanche 19 février  et dimanche 26 mars de 11h à midi.

Où ? à l’espace BamboO à Saint-Gilles.

Inscription obligatoire  ICI

Vous désirez plus d’information sur ces 2 ateliers ? par mail. 

ou par téléphone du lundi au vendredi de 15h à 19h au 0473 49 80 64.

A très bientôt.

Michèle.

***

***

***

relaxation, Toucher, Un peu de tout

Pourquoi il ne faut pas oublier les câlins…

Pendant ces quelques jours, veille de rentrée scolaire, je vous invite à faire de gros câlins à vos enfants. Quoi de mieux pour leur donner des ailes et les encourager. Un merveilleux nectar d’amour, de confiance en soi et de bonne santé. A utiliser sans modération … après la rentrée aussi !

extrait de l’article  écrit par  Marlène Duretz journaliste au Monde

Un câlin ? A quoi bon repousser ce bienfaiteur rapprochement qui agit sur notre bien-être physique et notre équilibre affectif ? Platonique, amoureux ou confraternel, avec un proche, un inconnu, un animal, ou son ours en peluche, le câlin a de bénéfiques vertus qui ne doivent pas se limiter à la seule Journée internationale des câlins, ce 21 janvier (et oui cela existe!). Si le site journee-mondiale.com préconise « 7 minutes de câlin par jour pour se sentir heureux », la psychothérapeute américaine Virginia Satir voit les choses différemment : « Nous avons besoin de quatre câlins par jour pour survivre. Nous en avons besoin de huit pour fonctionner. Et de douze pour croître. »

« L’éducation a appris à notre corps à se cadenasser. Cet élan – celui d’étreindre l’autre – nous le refrénons par crainte du jugement, par peur du ridicule, de la méprise ou par respect d’une certaine morale, explique Céline Rivière, psychologue clinicienne, auteure de La câlinothérapie, une prescription pour le bonheur (Michalon Editeur, 2015). Le toucher est devenu aseptisé. Et si c’était une erreur ? Et si nous étions devenus malades de ne pas suivre nos pulsions bienveillantes ? »

Faire un câlin, à quoi ça sert ?

Lutter contre la déprime et les virus 

Le démonstratif, ou le discret amateur de câlins, serait moins sujet à la déprime, aux rhumes sévères et à la grippe. Le câlin contribue à la production de l’ocytocine, hormone-clé de notre bien-être qualifiée de « nectar de guérison » par la chercheuse suédoise, Kerstin Uvnäs Moberg. « Elle est à l’amour et à l’attachement ce que l’adrénaline est au stress et à l’agressivité », explique Mme Rivière. Son niveau dans le sang « est directement lié à notre capacité de gestion du stress et à la qualité de nos relations sociales (…) Le toucher si particulier du câlin accroît les capacités de défense de l’organisme et relance globalement l’ensemble des fonctions du corps mais, plus profondément encore, il reconnecte au sentiment de bien-être parce qu’il relie l’individu à lui-même, aux autres et à la réalité de son environnement. ». Selon les travaux du chercheur américain Sheldon Cohen de l’université Carnegie-Mellon de Pittsburgh (Pennsylvanie), le lien social induit dans les câlins contribue, à lui seul, à booster le système immunitaire. Selon lui, « un câlin par jour devrait suffire pour traverser l’hiver ! ».

(….)

Communiquer sans dire un mot

Dans son ouvrage Le Petit Livre des gros câlins (Seuil, 1988) où elle met en scène des ours pour expliquer les différents types de câlins, Kathleen Keating écrit que, « mieux que l’espéranto, les câlins parlent une langue universelle (…) et valent mieux qu’un long discours ». Nul besoin de mots lorsque le corps prend le relais. « Le toucher est instinctif. Il est le vecteur de nos sentiments lorsque nous montrons que nous aimons, que nous sommes concernés par le bien-être de l’autre, estime Céline Rivière. C’est un moyen de communication non verbal extrêmement puissant ».( ….)

 

Je vous souhaite une belle rentrée sereine et créatrice.

Michèle

 

pause-relax, Toucher, Un peu de tout

La force du toucher

Long dossier dans Cerveau et Psycho du mois de février 2016 sur notre sens le plus intime et aussi paradoxalement le plus social puisqu’il implique une interaction avec l’entourage, l’environnement et avec les autres.

Celui qui nous touche parle à notre cœur. Toutes les études scientifiques menées ces dernières années montrent qu’il faut réhabiliter ce sens trop longtemps cantonné à un rôle utilitaire de perception des textures ou des températures. De fait, il a fallu un demi-siècle avant que l’on s’aperçoive que notre peau est probablement notre premier organe social, elle qui contient des neurones spécialisés dans la transmission des affects positifs, depuis les relations parents-enfant jusqu’aux liens sociaux de la vie adulte.

Ces neurones fondent le sens de l’autre – l’autre qu’on a dans la peau, qui nous rassure et nous touche au sens propre comme au sens figuré. Une fois activées, les fibres du toucher dissipent la solitude, atténuent la douleur, chassent la peur et le stress. Ce qui explique pourquoi les personnes qui savent toucher leurs semblables ont autant de succès : meilleurs résultats en négociation, force de persuasion et de réconfort, statut social accru. Tout simplement parce que nous aimons ces gens qui parlent à notre peau, et à travers elle, à notre cœur.

Sébastien Bohler

Les articles en très bref:

A fleur de peau  Notre corps est très réceptif au toucher grâce à des fibres nerveuses particulières que l’on a découvertes récemment. Ces fibres nerveuses sont à l’origine des émotions profondes que nous ressentons lorsqu’on nous caresse. La peau, l’organe de l’émotion et du toucher, est peut-être la partie de notre corps qui nous a permis de devenir des êtres sociaux

Le toucher est une arme douce En touchant autrui, nous établissons avec lui un lien de nature affective. Il lui est alors bien plus difficile d’être insensible à nos requêtes.

Le toucher qui guérit  Massages, caresses, mains sur l’épaule: le toucher interrompt la transmission de la douleur vers le cerveau. les contacts corporels, en donnant aux patients le sentiment d’être humainement connectés, atténuent leur peur et le stress. Les soins par le toucher restent difficiles à évaluer, car ils reposent sur une relation personnelle.

detail_la-diseuse-de-bonne-aventure1

atelier relaxation, pause-relax, pause-relax en famille, relaxation

Pause-relaxation en famille le 13 décembre chez BamboO

Une bulle de détente et de relaxation avec ses enfants, ou petits-enfants.

C’est ce que je vous propose de partager le dimanche 13 décembre de 11h à midi.

Retrouvons-nous pour un atelier pause-relaxation en famille à l’espace BamboO à Saint-Gilles.

Au programme: jeux d’étirements, comptines, massages, mouvements, bercements qui apportent aux enfants et aux parents des beaux moments de détente corporelle et mentale.

Inscription obligatoire sur le site de BamboO.

Si vous désirez plus d’information sur cet atelier, envoyez-moi votre question par mail. Vous pouvez également me joindre du lundi au vendredi de 15h à 19h au 0473 49 80 64.

A très bientôt.

Michèle.

dossier-relaxation-illustration

***

***

***

 

atelier relaxation, pause-relax, pause-relax en famille, relaxation

Nouvelles dates pour une pause-relaxation en famille

Une bulle de détente et de relaxation avec ses enfants, ou petits-enfants.

C’est ce que je vous propose de partager les dimanche 29 novembre et/ou dimanche 13 décembre de 11h à midi.

Retrouvons-nous pour un atelier pause-relaxation en famille à l’espace BamboO à Saint-Gilles.

Inscription obligatoire sur le site de BamboO.

Si vous désirez plus d’information sur ces 2 ateliers, envoyez-moi votre question par mail. Vous pouvez également me joindre du lundi au vendredi de 15h à 19h au 0473 49 80 64.

A très bientôt.

Michèle.

***

***

***

atelier relaxation, pause-relax, relaxation, Un peu de tout

2015… lumineux, tendre et drôle

Le temps est maussade,

L’actualité dans le monde est déprimante…

Voici quelques pistes à utiliser tout au long de cette année pour rayonner un peu de bonne humeur en vous et tout autour de vous.

Ils sont issus de la boite à outils de Geneviève Manent , que je remercie ici pour les multiples sources d’inspiration des Pause-relax que j’ai le plaisir d’animer dans les écoles.

7 exercices pour ensoleiller la vie, chaque jour de la semaine

Outil 1 : Penser souvent à soupirer d’aise ou de soulagement :
C’est un sursaut de vitalité du thorax qui se sent emprisonné. Appeler le souffle vient au secours des tensions nerveuses pour procurer de la détente et du mieux être. Pousser un soupir de plaisir en respirant l’effluve du parfum ou d’une crème que nous mettons le matin.

Outil 2 : Expérimenter le bâillement fréquent en libérant la mâchoire et en étirant les vertèbres :
Améliore la respiration procure une détente profonde et réparatrice. Pour stimuler le bâillement : ouvrir la bouche sur l’inspiration et avec le son “A”. Masser l’articulation de la mâchoire ou essayer d’ouvrir la bouche tout en gardant les dents serrées

Outil 3 : Automassage : Tous les matins faire sa toilette énergétique !
Se frotter les mains pour les préparer puis, avec ou sans vêtements, frictionner le corps comme si on voulait le savonner, le gratter et l’égoutter. Cela met de bonne humeur le matin et favorise l’endormissement le soir en libérant de tous les «miasmes» de la journée.

Outil 4 : Oser pousser des cris (pas n’importe où !) Le cri libère spontanément : en cas de surprise, de peur…. l’enfant énervé sait crier pour lâcher les tensions.

Outil 5 : Chanter crée une ambiance agréable dans le corps et dans le cœur. Chanter fait du bien et rend joyeux.

Outil 6 : Faire de la respiration un cadeau à humer = respiration cérébrale
Mettre un peu de parfum sur son doigt. Assis, dos droit, sans raideur, éventuellement appuyé, sentir le visage libre, détendu. Laissez monter le parfum, non pas en inspirant de façon volontaire, mais dans une respiration naturelle, narines rondes. Le parfum monte tout seul dans les narines, dans le crâne, dans le cerveau.
Sentir ce qui se passe dans sa tête, sentir comme un léger mouvement du crâne (beaucoup plus doux que celui de la cage thoracique).

Outil 7 : Respirer comme un dormeur = énergie et clarté
C’est une respiration profonde qui calme et équilibre l’énergie. Elle imite le bruit de la respiration d’une personne qui s’endort. Elle stimule la glande thyroïde et favorise la clarté de l’esprit.

Je vous souhaite une année 2015, lumineuse, tendre et drôle.

A très bientôt.

Michèle

mola

atelier relaxation, Un peu de tout

Atelier Pause-Relax chez BamboO nouvelle saison

Pendant ce trimestre, je vous propose trois nouvelles dates pour l’atelier pause-relax à l’espace BamboO à Saint-Gilles.

Atelier de relaxation à partager entre parent et enfant à partir de 4 ans.

  • samedi 11 octobre à 11h
  • samedi 15 novembre à 11h
  • et le samedi 13 décembre à 11h

Merci de vous inscrire sur le site de BamboO.

La pause-relax: une approche de la relaxation ludique et familiale, abordable par tous, issue du shiatsu, de la réflexologie et d’autres méthodes adaptées aux enfants.

Des gestes simples, des bercements, des comptines, des massages sur vêtements qui prennent place dans la vie quotidienne des parents et des enfants.

A l’instar du massage pour bébés qui est devenu monnaie courante, ces séances offrent au jeune enfant, à partir de 4 ans des clés pour apprendre à réguler son énergie, ses relations, ses émotions alors qu’il aborde la vie sociale et pré-scolaire.

Les exercices de respiration et de relaxation que nous explorons, permettent à l’enfant de se réconcilier avec ses besoins fondamentaux de découverte, de reconnaissance et de communication. Une fois acquis, ces mouvements et ces techniques peuvent se pratiquer à tout moment pour obtenir bien-être et décontraction.

Lors de ces séances pause-relax, l’enfant mais aussi la maman/le papa prennent le temps de comprendre, tout en s’amusant, comment la respiration et certains mouvements agissent sur leurs humeurs. Ensemble ils peuvent ainsi prendre du recul par rapport aux événements qui les touchent.

A très bientôt.

Michèle

tissu

 

troispoints